Le Cirque de Salazie

©Frog 974
Cirque de Salazie

Pour partir à la découverte de la douceur de vivre réunionnaise...


Située dans l’ouest de l’arrondissement de Saint-Benoît, la région du cirque de Salazie se situe en plein centre de l’île de La Réunion. La végétation y est luxuriante, la population accueillante, son créole et ses cases colorées… Cette région de La Réunion n’est pas un lieu pour découvrir les plages ou la vie urbaine, mais bien un petit endroit qui permette partir à la découverte d’un îlot de fraîcheur où on peut avoir un aperçu de ce à quoi La Réunion a pu ressembler au siècle dernier.

Treks & Randonnées à La Réunion

Un écrin de verdure grâce à un micro-climat d’exception

De par sa localisation et son ouverture sur la côté nord-est, le cirque de Salazie est fortement exposé aux précipitations provenant de l’océan Indien, tout particulièrement lors des passages de cyclones. De plus, les remparts et montagnes du cirque bloque les nuages sur leur route, les forçant à déverser leurs trombes d’eau en son sein… De ce micro-climat particulier résulte un paysage verdoyant, extrêmement luxuriant, qui fait le bonheur de la végétation indigène ou importée aux siècles derniers.

Ces grands volumes d’eau ont également transformé le paysage pour le meilleur, et le cirque de Salazie offre, pour le plus grand bonheur des visiteurs, d’incomparables chutes d’eau. En effet, dès votre arrivée au cirque de Salazie par la route en provenance de Saint-André sur la côte, vous commencerez à apercevoir des chutes se dévoilant à travers l’opulente végétation. Vous devriez d’abord apercevoir la cascade Blanche, puis, immanquable, le Voile de la Mariée. Le relief tourmenté et arrosé en fait ainsi un paysage idéal pour le canyoning.

La principale activité économique de la région du cirque de Salazie est l’agriculture, tout particulièrement la culture vivrière du fait de sa relative isolation. Les Salaziens cultivent toutes sortes de produits maraîchers, notamment de grandes quantités de cresson et de canne à sucre, tous deux très friands en eau. Mais, c’est sans conteste la chayotte, communément appelé le « chouchou » par les Réunionnais, qui fait aujourd’hui – comme hier d’ailleurs – la renommée du cirque de Salazie. Cultivé pour son fruit, ses feuilles, sa racine et ses tiges, depuis le milieu du 19e siècle, ce légume a même sa propre fête annuelle en septembre !

 

Le charme fané d’une bourgeoisie passée

Le principale village de la région du cirque de Salazie, et qui constituera probablement votre point de chute, est Hell-bourg. Le village a malheureusement perdu son titre de ville thermale réputée suite à un cyclone dévastateur au 20e siècle, il reste néanmoins un arrêt obligé pour les voyageurs souhaitant goûter à la saveur de vivre créole. En effet, il vaut largement une pause tant par son charme incomparable grâce à l’impressionnant état de conservation de ses maison créoles bourgeoises du tournant du siècle d’une grande valeur patrimoniale que, plus généralement, par son indescriptible ambiance désinvolte. La plus célèbre des maisons créoles, et une des seules pouvant être visitée, est la Maison Folio. Cette villa est un monument historique incontournable dans la région du cirque de Salazie. Son bâtiment vous permet de voir la beauté et la simplicité de l’architecture créole bourgeoise du 19e siècle, alors que son jardin tropical vous permet une découverte brève et ludique des plantes médicinales, orchidées, plantes aromatiques, plantes carnivores, fougères et arbres indigènes ou exotiques s’étant adapté à l’environnement favorable du cirque de Salazie. Le cimetière est également réputé pour sa beauté, car il est fleuri naturellement à l’ancienne.

Ensuite, n’hésitez pas à partir à la découverte du tout petit village isolé de Grand-Îlet. Dans une ambiance rurale avec ses cochons et ses poules, prenez le temps de visiter l’Eglise Saint-Martin de Grand Îlet, classée monument historique, qui vous séduira pas la simplicité de sa structure en bois et la délicatesse de ses vitraux. Si vous avez le temps, faites ensuite un saut par Mare-à-Martin, un joli mais tout petit îlet tout à fait photogénique.

 

Et pour se dégourdir les jambes…

Pour certains voyageurs, le cirque de Salazie n’est qu’un simple passage obligé pour accéder au cirque de Mafate via le col des bœufs. Pourtant, de nombreuses petites balades et randonnées dans ce paradis luxuriant méritent votre attention. Pourquoi ne par rejoindre les cascades du Voile de la Mariée par la voie pittoresque : une passerelle suspendue puis la traversée de champs de chouchoux et de cresson ? Rejoignez le pictural hameau de l’Îlet de Bémahot ou livrez-vous à l’observation des hérons à la Mare-à-Poules-d’Eau ? La plus belle randonnée est probablement celle vous permettant de rejoindre la forêt de Bélouve et le Trou-de-Fer de la plaine des Palmistes, pour un superbe point de vue sur le Piton des Neiges et le cirque de Salazie. Bien d’autres randonnées vers des lieux aux noms évocateurs vous attendent : cap Anglais, Terre-Plate, source Manouilh, Îlet-à-Vidot, piton d’Anchaing, col de Fourche, ou col des Bœufs, passage obligé pour rejoindre Mafate au départ du cirque de Salazie.

La région du cirque de Salazie n’est probablement pas synonyme d’activités sportives intenses, mais vous y vivrez sans conteste des émotions fortes en découvrant la chaleur des Salaziens et leur environnement exceptionnellement préservé, riche en couleurs et en odeurs. C’est un endroit qui vous donne envie de vous balader à travers champs et jungle, à la découverte d’un petit îlet, d’une petite case créole colorée oubliée…

Nos programmes associés


8 jours / 7 nuits

Des lagons au volcan en liberté, pour un voyage famille en étoile

À partir de 1055€

Découvrir
8 jours / 7 nuits

Le petit tour de La Réunion en liberté en hôtel de luxe

À partir de 1195€

Découvrir